La surdité : une première définition

 La surdité :

 

La surdité désigne une perte partielle ou totale du sens de l’ouïe.

En France aujourd’hui on compte environ 5 200 000 personnes atteintes de surdité (toutes surdités confondues), il y a 1 enfant sur 700 à 1000 qui nait sourd.

 

Les différents degrés de surdité :

  •  
    • surdité légère : perte de 21 à 40 dB

  •  
    • surdité moyenne : perte de 41 à 70 dB

1er degré 41 à 55 dB

2ème degré 56 à 70 dB

 

  •  
    • surdité sévère : perte de 71 à 90 dB

1er degré 71 à 80 dB

2ème degré 81 à 90 dB

 

  •  
    • surdité profonde : perte de 91 à 119 dB

1er degré 91 à 100 dB

2ème degré 101 à 110 dB

3ème degré 111 à 119 dB

 

Une surdité légère rend difficile la perception de la voix chuchotée ou lointaine cependant les bruits de la vie quotidienne sont largement perçus.

Une surdité moyenne rend difficile la perception de la voix normale, seuls les bruits suffisamment forts sont perçus. L’acquisition du langage et de l’articulation est rendue difficile, il est alors nécessaire d’avoir recours à un appareillage (prothèses auditives) ainsi qu’un suivi orthophonique.

Une surdité sévère empêche la perception de la voix normale, seule une parole très forte est très proche de l’individu est perçue. Sans prise en charge (appareillage, orthophonie…) le langage ne peut être acquis correctement.

Une surdité profonde empêche toute perception de la parole, seuls les bruits très forts sont perçus. Une prise en charge complète est indispensable à l’individu pour accéder au langage orale.

 

 

Les types de surdité :

 

Les surdités de transmission sont le résultat de malformations ou de pathologies de l’oreille externe ou de l’oreille moyenne. (otite externe, otite séro-muqueuse, atrésie auriculaire…).

Les surdités de perception ont souvent des surdités de degrés plus importants, elles sont le résultat d’une atteinte de l’oreille interne ( presbyacousie, cophose, malformation congénitale de la cochlée…).

Les surdités mixtes, elles associent une surdité de transmission et une surdité de perception.

 

A partir d’un certain degré, la surdité entraine une réception imparfaite du langage oral il est alors nécessaire que l’individu qui désire investir le langage oral utilise un appareillage adapté et une aide à la communication comme la LfPC (langue française parlée complétée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *