La surdité, des choix…..à assumer

« La surdité de Thibault est un handicap mais avant d’être un handicap, pour moi elle a été, est et sera une richesse, une force permanente qui m’a fait grandir et m’imposer en tant que mère. Elle m’a permis de montrer à mon entourage que la soi-disant « norme » n’existe pas, car où commence la « normalité » et a-t-elle une fin ? Est-ce que nous, entendant-e-s, nous sommes « normales/normaux » ?

Thibault est un garçon rempli d’émotion comme tout individu. Certaines personnes de notre entourage étaient contre le choix que nous avons fait : la pose d’implant cochléaire. Depuis son implantation à l’âge de 2 ans, elles sont surprises et ravies de voir Thibault s’épanouir au quotidien, qu’il soit scolarisé dans son école de quartier et pas dans un centre, qu’il faissent du sport, vaille au cinéma, écoute de la musique, danse…c’est un garçon épanoui qui transmet le bonheur.

Accepter la surdité de son enfant, c’est accepter son enfant. Moi je la prends comme une chance et non comme un malheur.  »

Alice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *